Histoire de cyclecaristes : Die organisation !

Publié le par lesdecoiffes.over-blog.com

Ah, pour ça, nous sommes tous bien équipés pour trimballer nos cyclecars sur les lieux de leurs exploits : bonne voiture tractrice, robuste remorque-plateau, sangles et protections diverses pour le bébé, et le coffre de la tractrice pour huiles, eau, outils, chargeur de batterie, (et compresseur, poste à souder, étau pour les plus inquiets ou les plus prévoyants, selon).

Mais parfois, en débarquant au lieu du départ pour une virée, nous avons des surprises, comme un Renault Master équipé de rampes et qui embarque le tout : bébé, pilote, co-pilote et outils. Ou comme cette remorque entièrement fermée, profilée comme une caravane Airstream, décorée comme si elle appartenait à une écurie de course. Ou encore comme le camion Amilcar d'Euzen, que nous admirons tous quand en descend son CGSS, et pareil quand il y remonte sous l'action de son treuil électrique.

Mais là...

 

Der LKW (le camion en allemand), un flamboyant Mercedes-Benz

Der LKW (le camion en allemand), un flamboyant Mercedes-Benz

C'était début octobre dans le Sud-Est. Les Trapadelles organisaient leur Randonnée cyclecariste d'automne. Une vingtaine d'équipages étaient là pour une mémorable virée, dont trois allemands, avec trois très belles autos : Rally, BNC Monza et Amilcar C6. Ils étaient venus ensemble, dans ce camion. Reportage photo au moment d'embarquer pour le retour :

Sur deux rampes, on embarque d'abord le BNC

Sur deux rampes, on embarque d'abord le BNC

Puis, avec l'aide d'un vérin hydraulique, on le hisse au deuxième étage

Puis, avec l'aide d'un vérin hydraulique, on le hisse au deuxième étage

C'est le tour du C6...

C'est le tour du C6...

... qui vient se glisser au centimètre (toujours dans le calme) sous le BNC

... qui vient se glisser au centimètre (toujours dans le calme) sous le BNC

Pour finir par le dernier, le Rally, en marche arrière (quand on dit que c'est au centimètre...)

Pour finir par le dernier, le Rally, en marche arrière (quand on dit que c'est au centimètre...)

Et voili et voilà !

Et voili et voilà !

Et les trois monstres sacrés sont à l'abri, prêts à rentrer à la maison. Et surtout à repartir à la première occasion.

 

Au fait, vous avez remarqué : il n'y a pas, dans le camion, que des voitures et des bidons d'huile et d'eau... Mais une telle organisation, quand on a bien roulé, ça s'arrose ! 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article