La Route des Saveurs 2016

Publié le par lesdecoiffes.over-blog.com

Le moulin à vent de Cucugnan

Le moulin à vent de Cucugnan

Depuis la première édition en 2011, la Route des Saveurs est une sortie de deux jours qui nous fait découvrir paysages variés et jolies routes de notre Sud, tout en régalant nos palais et nos papilles de trouvailles gustatives.

Cette année, nous avons parcouru le Pays Cathare au départ de Saint-Félix de Lauragais, où se tint en 1167 un des conciles fondateurs de cette église.

A l'Auberge du Poids Public nous attendait un "petit-déjeuner" à la manière de Claude Taffarello : ici, pas de croissants et de pains au raisins décongelés, mais saumon mariné, melsat, verrine de boudin aux pommes, fromages sur toasts, fruits frais, j'en oublie. Après telle dégustation, on peut imaginer avec quelle allégresse les 24 équipages ont mis cap au Sud, d'autant que le soleil était là en dépit de prévisions météo mitigées. Parmi les nouvelles venues, un très élégant coach Delahaye 135, petits-enfants à l'arrière, une alerte berlinette Alpine V85 jaune citron venue en voisine du Tarn et une pimpante Simca-Facel Plein Ciel dans une seyante livrée rouge et crème.  Et ne fallait pas traîner car nous avions un train à prendre 136 km plus loin, dans l'Aude.

Un train ? C'est d'Axat que part le Train Rouge, cette rame nostalgique qui traversant tunnels, gorges et vignes conduit vers les confins de la Catalogne. Evidemment, ça va moins vite que le matin mais l'apéro est vite là, et, surprise, le repas sera servi sur les rails. Cette fois, c'est Jean-Luc Bernat qui est aux fourneaux. Après un intransigeant contrôle d'accés assuré par notre agent dûment mandaté Bergé (sécurité des transports oblige, bien que nous soyons loin de la Gare du Nord), l'organisation des Décoiffés a été déployée pour l'occasion, dont un groupe électrogène pour alimenter frigo, plancha et friteuse et quant au service, il est assuré par des membres de l'Asso. Et défilent alors, en même temps que les paysages, amuse-bouche, canapés, tians de légumes, foie gras poêlé, beignets de crevettes, brochettes et desserts. 

A la descente du train, le ciel s'est assombri et c'est sous un soudain déluge que s'étire le groupe  entre Axat et Bugarach, pour retrouver le soleil à Rennes Les Bains. L'étape du soir à Quillan ne sera alors plus très loin. Là, nouvelle surprise, c'est un original et savoureux buffet asiatique qui nous attendra pour l'apéritif, pas arrosé d'eau cette fois, mais de Blanquette de Limoux et de Chardonnay d'Oc. Et il y aura encore le dîner...

Dimanche, l'atmosphère fraîche et encore un peu humide sera bonne pour les carburations. Certains, dans les Gorges de l'Aude, ne s'en priveront pas. De toutes façons, il faut être à l'heure à Cucugnan pour... le pain tout chaud sorti du four remis à chaque équipage avec une saucisse sèche locale. Finalement, tout le monde sera à l'heure, ce qui laissera du temps pour découvrir le village, ses vues sur la vallée et le moulin à vent magnifiquement restauré et fonctionnel (comme nos autos...).

Et quelles belles routes sauvages ensuite dans une nature encore préservée, au milieu des genêts en fleur, à l'ombre des chênes verts et le long des prairies, jusqu'à Limoux ou nous déjeunerons délicieusement sous les hauts plafonds lambrissés de l'Hôtel Moderne et Pigeon (ça ne s'invente pas). Il restera encore une soixantaine de kilomètres sous le soleil, dans les vignes, entre les platanes et le long du Canal du midi, pour rejoindre le point de départ de Saint-Félix. Et c'est avec le goût simple d'une rafraîchissante limonade maison, prise sur la terrasse ensoleillée de l'Auberge du Poids Public, que se terminera cette très réussie Route des Saveurs.

Ah oui, au fait... pas de photos de ce week-end : entre la fourchette à la main et l'accélérateur sous le pied, nos photographes habituels ont été bien occupés. Mais il y a quand même un petit film, et c'est ici :

http://www.dailymotion.com/video/x4ilzgy

 

 

 

 

Commenter cet article