La 7e Virée Cyclecariste : cap sur la Bourgogne du Sud

Publié le par lesdecoiffes.over-blog.com

Trois jours de balade et 380 km étaient cette année au programme de notre Virée "délocalisée", car un peu plus loin que d'habitude de nos bases du Sud-Ouest. Et dès le premier jour, le ton est donné : des cyclecars, des vignes et des villages, des collines, des petites routes, et le soleil de printemps en prime. Ce serait un beau week-end décoiffé.

17 équipages sont au rendez-vous. Les autos, vous les découvrirez au fil des images.

Tout le monde est à l'heure le premier matin dans la nature paisible de la Dombes où canards, aigrettes, cigognes et autres oiseaux migrateurs nous attendent pour le premier arrêt, le casse-croûte, cet intangible acquis cyclecariste (en cette période de revendications variées, ne nous privons pas de faire entendre notre voix).

Premier arrêt matinal dans la Dombes

Premier arrêt matinal dans la Dombes

Amilcar CGS rouge, au vert

Amilcar CGS rouge, au vert

Un peu plus loin, dans la cité médiévale de Pérouges, les voitures se rangent à l'ombre du tilleul millénaire.

Bugatti 35, MG TA, MG J2

Bugatti 35, MG TA, MG J2

Le long de la route, après le déjeuner, on prendra le frais sous la halle couverte de Chatillon-sur-Chalaronne

Culs pointus, bien au frais sous la halle

Culs pointus, bien au frais sous la halle

La Saône traversée, nous retrouverons les collines du Beaujolais pour nous désaltérer (avec modération mais non sans goût) au Domaine de Thulon. Beaujolais Villages, Chiroubles, Régnié et quelques autres nectars couleront aimablement dans les verres.

Dans le caveau du Domaine de Thulon

Dans le caveau du Domaine de Thulon

Dehors, l'Amilcar CGSS prend le soleil

Dehors, l'Amilcar CGSS prend le soleil

Le lendemain, le temps est toujours au beau fixe, tant mieux, car l'itinéraire du jour nous fera sillonner les collines du Beaujolais. En route dans les vignes !

Rally 1932

Rally 1932

Deux Amilcar CGSS

Deux Amilcar CGSS

Un autre Rally et une autre Amilcar CGSS

Un autre Rally et une autre Amilcar CGSS

Amilcar CGS (et encore un autre Rally)

Amilcar CGS (et encore un autre Rally)

Georges Irat Roadster MD

Georges Irat Roadster MD

Cyclecar Hinstin 1920, irrésistible

Cyclecar Hinstin 1920, irrésistible

MG TC, la jeunette (tout est relatif) du plateau

MG TC, la jeunette (tout est relatif) du plateau

Une rare MG TA

Une rare MG TA

Ce Dimanche, les Cyclecars des Décoiffés célèbreront à leur manière la Journée Nationale des Véhicules d'Epoque de la FFVE par une exposition au village d'Oingt. Et Morgon, Beaujeu (capitale historique du Beaujolais), le Mont Brouilly, Vaux, le site des Pierres Folles et tant d'autres lieux d'intérêt seront sur notre passage. Evidemment, il y aura des arrêts, qui permettront d'admirer et de détailler les voitures.

Un cyclecar (Rally NCP), des vignes et le soleil... what else ?

Un cyclecar (Rally NCP), des vignes et le soleil... what else ?

Sculpturale Amilcar CGSS 1926

Sculpturale Amilcar CGSS 1926

Amilcar CGSS à compresseur au pied d'une des tours Chappe

Amilcar CGSS à compresseur au pied d'une des tours Chappe

La Bugatti 37 des organisateurs

La Bugatti 37 des organisateurs

Jeune couple d'Amilcaristes devant le château de Jarnioux.

Jeune couple d'Amilcaristes devant le château de Jarnioux.

Le dernier jour de cette Virée, gris et humide, s'est moins prêté aux photos (mais le gros de la pluie avait quand même eu l'à-propos de tomber durant la nuit). Que de villages aux noms évocateurs pourtant traversés  au fil de cet itinéraire qui nous conduirait jusqu'en Mâconnais puis en Bourgogne : Morgon, Fleurie, Chenas, Julienas, Saint-Amour, Saint-Verrand, et Fuissé, au pied de la Roche de Solutré.

Mais on avait déjà bien roulé, il n'y avait eu qu'une panne immobilisante (disque d'embrayage cassé sur la MG J2) et les voitures se rangeraient sagement chez les Dubœuf pour une visite pedibus de leur Hameau du Vin et un déjeuner de clôture dans le cadre chaleureux de leur restaurant.

L'Amilcar entre en gare

L'Amilcar entre en gare

Bel endroit et belles tables

Bel endroit et belles tables

Merci au organisateurs de ce très beau week-end où tout était réussi : l'accueil de l'hôtel de base, les itinéraires, les tables, les arrêts, les attentions de tous les instants, et un carnet de route qui restera dans les mémoires pour ses commentaires historiques, géographiques... et œnologiques. 

 

Publié dans La Virée Cyclecariste

Commenter cet article