Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Rally ABC 1928

Publié le par lesdecoiffes.over-blog.com

 

Après une première tentative automobile sous la forme d'une voiturette, Charles Rotschild, créateur de la marque Rally, décida de proposer aux sportifs une voiture plus tonique et présenta en 1928 le modèle ABC.

 

Il y a un jeu de mots dans le nom de ce modèle. Pour une meilleure tenue de route,  le châssis est  "abaissé" :  à l'inverse de la construction traditionnelle, il passe sous le pont arrière. Pour l'anecdote, on dit que Cecil Kimber en acheta un exemplaire pour reproduire cette originale conception sur ses premieres MG J. Le moteur est un Scap à compresseur, puissant mais fragile car son vilebrequin tourne sur deux paliers seulement. Le Ruby fut aussi monté. Malgré les qualités de cette voiture et ses bons résultats en course, sa diffusion fut limitée. Rally écoula les tous derniers châssis en 1931 en les équipant du double-arbre Salmson.

 

Cet exemplaire a été restauré en 1980. Le châssis d'origine est sagement équipé du 1500 Salmson, puissant, mélodieux et fiable, et la caisse a été refaite d'après les côtes prises sur un modèle original.

 

Une bien belle auto que l'on a toujours plaisir à voir rouler, comme ici lors de notre Virée Cyclecariste en Périgord.

 

D'ailleurs, if faut bien profiter de ces vues à l'arrêt et de face, car sur la route... on en voit le plus souvent l'arrière !

 

Rally ABC 1

 

Rally ABC 2

 


Publié dans Galerie de cyclecars

Partager cet article

Repost 0

Pyrenea Cup : Les Décoiffés sur les cimes

Publié le par lesdecoiffes.over-blog.com

 

"Septembre humide, pas de tonneau vide". Quand un road-book commence ainsi, on accepte de bon gré la pluie orageuse de ce Samedi 24 septembre au départ de Tarbes. Le meilleur est à venir.


La Pyrenea Cup fête sa 18e édition. Cette virée est organisée en tournant par trois clubs. L'an dernier, c'était  l'Age d'Or de Pau, cette année l'Embiellage d'Or Bigourdan de Tarbes, et l'an prochain... devinez.


On accepte donc la pluie, on roule, on accepte aussi les sarcasmes rigolards de ceux qui sont venus en coupé, mais patience paie toujours et les cabriolets peuvent décapsuler dès le col de Beyrede, ouf,

 

Groupe

Une partie du plateau au col de Beyrede


 

... et les papillons en profitent pour sécher leurs ailes.

 

CaterhamCaterham

 

On franchit le sauvage col de la Hourquette d'Ancizan pour déjeuner copieusement un peu plus bas à la Cidrerie d'Ancizan, on reprend la route sous le soleil, cool, et on savoure tout, l'air, la lumière, les paysages, les virolos du col d'Azet et ce beau mois de Septembre.


 

Sur la route

 Sur la route (cool)

 

Le temps se gâtera de nouveau le soir et les 10 km de la montée du Pla d'Adet se feront sous les nuages... sauf pour la Caterham et la rare Sylva Stylus qui survolent le parcours à des hauteurs stratosphériques.

 

Au départ de Saint-Lary le lendemain, beau et grand soleil de nouveau, et devant nous un des plus beaux cols des Pyrénées, l'Aspin. On s'arrête pour contempler "le Pic", comme on dit ici, le Pic du Midi de Bigorre comme disent les manuels de géographie. Pour contempler les voitures aussi, dont ces quelques unes :


 

Gord

 Gord

 

 

VW-Porsche

VW-Porsche 914


Et cette belle brochette d'Alfa Romeo Spider, un bout d'histoire de la marque : Giulia 1600 1964, Duetto 1600 Coda Longa 1967, Spider 2000 Coda Tronca 1973 et Spider 1600 1990.

 

Alfa Spiders

Alfa(s) Spider

 

36 voitures composent le plateau, et coup de chapeau à la plus ancienne, la Bentley closed coupé 1936 de Roland Clarens. Quant aux Décoiffés, ils étaient venus avec 7 voitures.


Bon, le plus dur est fait, il ne reste plus qu'à redescendre dans la vallée. Le col des Palommières n'est pas bien haut (810 m), mais il offre de larges vues sur le piémont bigourdan et ouvre le chemin des charmantes Baronnies. Alors, on s'arrête encore pour le coup d'œil...

 

Morgan

Morgan

 

... et pour trouver un équipage local venu en Lamborghini Crono découvrable (554 en gros sur le capot, c'est sans doute la puissance en ch, non ?)

 

Lamborghini

Lambo

 

Après les dernières petites routes paisibles des Baronnies, après un déjeuner au bord de l'eau, il faudra se séparer... jusqu'à la prochaine.

 

Merci à Georges Cabos et à sa fine équipe de l'Embiellage d'Or Bigourdan pour l'organisation de ce week-end de belles machines, de nature et d'amitié. La prochaine ? Avec Les Décoiffés bien sûr !

 


 

 


 


Publié dans La Pyrenea Cup

Partager cet article

Repost 0