Derby Supersport 1927

Publié le par lesdecoiffes.over-blog.com

Une vraie rareté aujourd'hui pour compléter notre galerie de cyclecars.

 

On peine à trouver informations et références sur la marque Derby. C'était un de ces innombrables petits constructeurs français qui se sont lancés dans la construction automobile après la loi De Troquer instituant un régime fiscal favorable aux cyclecars.

 

Derby produisit des automobiles à Courbevoie dès 1921, de petites et légères 4 cylindres sans grandes prétentions sportives, pour disparaître (comme bien d'autres marques) en 1936 avec à son catalogue, quand même, une 11 cv à traction avant et moteur V8...

 

Entre-temps, la marque avait développé au milieu des années 20 une série de sportives que des pilotes indépendants engageaient en course, et la Supersport de 1927 en est un bon exemple.

 

25 châssis de ce type, le dernier modèle de course de la marque, furent fabriqués. Celui-ci a été livré neuf et immatriculé en Italie le 6 août 1927 (formidable précision !). Elle y est restée deux ans avant de partir pour la Suisse allemande. On perd sa trace pour la retrouver très abimée en Italie dans les années 90, où après restauration elle participera trois fois aux Mile Miglia (historiques).

 

La mécanique est un 4 cylindres Cime de 1200 cc à distribution culbutée, culasse à chambres de combustion hémisphériques et alimentation classique par un carburateur horizontal Solex. Il développe environ 40 ch. Des moteurs Chapuis-Dornier et Scap, certains compressés, ont également été montés. Une boîte à 4 vitesses propulse le tout à 140 Km/h au régime maxi de 4000 t/min, et la voiture croise tranquillement à 90 à 2500 t. Le châssis est surbaissé à l'arrière (-10 cm par rapport à l'avant) : la tenue de route est étonnante... quoique sèche.

 

Cette auto est revenue en France en 2005. Deux ans plus tard, une bielle baladeuse imposa la recherche d'un nouveau bloc, entreprise évidemment hasardeuse. La chance fit que le bloc fut trouvé, et en parfait état. Il faut entendre Jean-Paul parler de ce moteur, de ses paliers régulés d'origine et des gracieuses pattes d'araignée de graissage pour comprendre ce que peut être la passion.

 

La voiture est de nouveau sur la route depuis un an et demi, à la grande joie de son joyeux drille de propriétaire. Et à la nôtre !

 

Car, en plus, elle est belle. Photos :

 

Derby-1

 

Derby-2

 

Derby-3

Publié dans Galerie de cyclecars

Commenter cet article

heraud jean paul 27/08/2013 10:40

bonjour aux amis suisses il se pourrait que votre pere est ete proprietaire de cette voiture a l:epoque,si vous avez des documents divers voir photos ca m:interresse,le numero du chassis est 255
merci de vos nouvelles eventuelles cdlt jpheraud

lesdecoiffes.over-blog.com 27/08/2013 11:13



Mr Muller, je peux si vous le souhaitez vous mettre en rapport avec JP Héraud. Il suffit pour cela que vous m'indiquiez vos coordonnées par un email que je lui ferai suivre (titre Contact sur le
bandeau de droite du blog). 


Cordialement,


CC



Jean-Pierre Muller 26/08/2013 20:00

Je suis presque sur que c'est la voiture de mon père et son frère qui avait und Derby comme-câ autour 1930 pendent leurs études à Zurich, Suisse. Ils vivait a Winterthur, Bäumlistrasse. Leur noms:
Hans C Muller et Ernst Muller.
Dans le temps in n'y avait, selon leur mémoire, pas d'autre Derby dans la région. Mon père m'avais raconté qu'un jour une bielle avait traversé le bloc et ils l'avait fixé le trou de quelque sorte
et vendu la voiture...Ca a été le mème bloc qu'on a du changé?

lesdecoiffes.over-blog.com 26/08/2013 20:50



Merci pour votre commentaire, je le fais suivre au propriétaire actuel de l'auto.


CC