La Route des Saveurs en Lauragais

Publié le par lesdecoiffes.over-blog.com

Les Décoiffés étaient de nouveau de sortie pour le week-end de la Saint-Jean. Si quelques irréductibles étaient là avec leur cyclecar, d'autres goûtaient pour l'occasion au plaisir de rouler avec une jeunette (automobile bien sûr). Le plateau était donc varié : Bugatti 35 et Rally pour les cyclecars, et pour les jeunettes Delahaye 135, Jaguar XK 150, Facel Vega Facellia, MG TD, B, GT, Triumph TR4, Porsche 356 et 912 Targa, Mercedes 190 et 300, Peugeot 304 et 504, VW Karmann-Ghia.


BriefingBriefing

 

Briefing à Baziège, petit déjeuner offert par cette commune qui accueille le siège social des Décoiffés, et direction la Montagne Noire par les ondulantes crêtes du Lauragais : le soleil en face, le ciel tout bleu au-dessus et la somptueuse chaîne des Pyrénées sur la droite, c'est parti !

 

Un peu plus d'une heure de route et nous sommes au bassin du Lampy. C'est un des réservoirs que Paul Riquet avait conçu pour alimenter le canal du Midi. Et c'est là  que Claude Taffarello a préparé le casse-croûte pour nous alimenter... et comment ! Des détails ? Attention, ça va friser l'indécence : jambon braisé caramélisé, tartines de haricots écrasés, fromage du coin, tarte aux pommes et vin de Cabardès, nous avons ouvert le ban et nous dégustons l'heure, l'assiette et la lumière du Solstice sous les hêtres.

 

Casse-croute

 Casse-croûte au Lampy


Le soleil monte, nous montons aussi jusqu'au Pas del Sant pour y trouver la fraîcheur avant de redescendre côté Tarn. Quelque part entre Lautrec et Réalmont, sur la commune de Vénès, se trouve un jardin extraordinaire, un jardin des saveurs. Corine et Eric l'ont nommé La Lorien et ils y cultivent et y accommodent fleurs et plantes gastronomiques et médicinales.

 

Les Secrets Gourmands à Réalmont sont de leurs clients. On y déguste aussi le pigeonneau du Mont-Royal, cuit rosé. L'élevage est si proche que nous y faisons un saut après le déjeuner. Il fait chaud, les pigeons feraient bien la sieste mais roucoulent et virevoltent pour nous.

 

Pigeon vole

 Pigeon vole

 

Des pigeonniers, il y en aura bien d'autres sur notre route, 19 exactement, et tous différents. Les autos auront un peu chaud, raison de plus pour s'arrêter, les détailler et prendre une photo.

 

Pigeonnier

Delaye, Rally et pigeonnier dans l'été

 

Le soir ? Un cassoulet bien sûr, et de tradition bien sûr ! On dit qu'il faut quand il gratine en casser la croûte sept fois avant de le servir : depuis le matin nous sommes sur la bonne voie. Mais, ce soir, on va peut-être faire une pause.


 

Dimanche matin. Dans le Lauragais, on aime bien aller se promener le Dimanche matin le long du Canal du Midi sur ses chemins de halage. Nous ne manquerons pas de goûter à la fraîche saveur de ce plaisir.

 

A l'ombre

A l'ombre

 

D'ailleurs, ça tombe bien : la poterie Not, qui fabrique artisanalement les plats à cassoulet en terre émaillée, est justement installée en bordure du Canal. On leur rend visite, on les regarde faire pendant que les autos stationnent à l'ombre des platanes. On prend aussi le temps de jeter un œil gourmand sur l'intérieur de la Facellia...

 

Facellia

Facellia

 

On continue sur le bord du Canal et Castelnaudary est déjà là, alors on regroupe les voitures pour une dernière photo sous l'ombre verte des platanes et du Canal.

 

Canal

Encore un peu de canal...

 

Puis ce sera le dernier bout de route, en plein soleil cette fois jusqu'à Saint-Félix de Lauragais.

 

Ca s'appelle l'Auberge du Poids Public, et ces gens-là sont capables de confire une aubergine quatre heures, de farcir un couple de fleurs de courgette à la ricotta et au basilic et de nous estoquer en nous servant une religieuse... à la violette (de Toulouse).

 

On rentrera en prenant encore une bonne ration de soleil (en cherchant quand même les routes bordées de platanes) et en se disant que, décidément, dans nos autos, les jours ont vraiment une autre saveur.


Publié dans La Route des Saveurs

Commenter cet article

lesdecoiffes.over-blog.com 05/07/2011 20:09


Renaud, le Comité Directeur des Décoiffés, réuni en séance plénière autour d'une salade de tomates me charge de rappeler que non seulement nos sorties sont très abordables, mais qu'elles sont
ouvertes à tous, membres de l'asso ou non. Et merci pour tes commentaires toujours joyeux !


renaud 05/07/2011 18:39


Non seulement ça frise l'indécence en effet, mais c'est proprement scandaleux!
Les ignobles hédonistes que vous êtes devraient avoir la pudeur de se livrer dans la plus grande discrétion à leurs turpitudes gastronomiques et à roulettes et surtout pas de les publier au vu de
tous et de moi-même...
(Un jaloux)