Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

A vos agendas

Publié le par lesdecoiffes.over-blog.com

A vos agendas

Notre club entame sa cinquième année d'activité (oui, déjà !) et 6 sorties sont prévues pour 2015.

La Solexmania, qui a été un grand succès en 2014, est reconduite cette année et sera couplée aux Journées du Patrimoine.

 

Voici le calendrier complet  :

 

Virée Solex : 10, 11 et 12 Avril dans le Narbonnais 

Virée Cyclecariste : 1er, 2 et 3 Mai dans Quercy

Route des Saveurs : 13 et 14 Juin en pays de Roquefort

Solexmania (et mob's) : 20 septembre autour d’Auterive

Sortie "Toutes voitures" :  une journée en Octobre (date à préciser)

Hivernale : 27, 28 et 29 Novembre en Ariège

 

 

 

Les détails sur ces sorties seront donnés sur le blog au fil de l'année. Informations complémentaires à votre demande (titre Contact en haut de page)

 

Publié dans Calendrier

Partager cet article

Repost 0

L'Hivernale 2014, dans les Landes

Publié le par lesdecoiffes.over-blog.com

Il ne neige pas dans les Landes, c'est bien connu. Ou pas souvent, et si peu. Si les agneaux y sont blancs, ce n'est pas une question de neige, et si par ailleurs les bergers y sont montés sur des échasses, ce n'est pas pour franchir des congères. Il fallait le dire, c'est dit.

Il y a quand même un hiver dans les Landes. Il peut y faire frais, voire humide, mais fin des considérations géo-météorologiques : les Décoiffés y étaient de sortie pour leur Hivernale les 28, 29 et 30 novembre derniers, et ils s'y sont réchauffés.

Comme chaque année, cette virée est l'occasion de réunir nos voitures d'avant-guerrre et nos sportives plus récentes. Cette année, l'équipe des jeunettes alignaient Triumph TR3, Alfa Guilia Spider, Austin-Healey, MG TF et B GT, Mercedes 280, Porsche 911 et dérivées, Ferrari 328, Peugeot 205 GTI et 504 cab. Quant aux avant-guerre, étaient de sortie Amilcar CGS et CGSS, Bugatti 35, Darmont Spécial, Rally, Georges Irat, Simca-Gordini et une rare Hinstin venue d'Avignon (où il ne neige pas souvent non plus)

Trois jours de petites routes, parfois surprenantes (il y a même eu une côte...), des forêts de pins à la Chalosse et jusqu'aux confins du Gers. Et comme toujours de bonnes tables et de belles rigolades.

Après une petite virée de mise en train le Vendredi dans la forêt landaise, la route du Samedi prenait la direction du Gers et passait par Labastide d'Armagnac, Fourcès, le château de Larressingle dont le nom doit dire quelque chose aux amateurs d'Armagnac, lesquels firent honneur au divin breuvage un peu plus loin, au château de Ravignan.

"La" côte était vers Tursan, et au menu du Dimanche matin. Via Brassempouy où un arrêt était prévu, la joyeuse bande rejoignait ensuite Grenade sur Adour pour le déjeuner de clôture.

Merci à Pierre et Françoise pour l'organisation et à tous ceux qui ont aidé, et place aux images (le film est à venir)

Brochette de cyclecars

Brochette de cyclecars

La même, dans l'autre sens

La même, dans l'autre sens

La salle des machines du Hinstin

La salle des machines du Hinstin

MG TF en action...

MG TF en action...

... suivie par sa cadette B GT

... suivie par sa cadette B GT

... et la 35

... et la 35

Georges Irat, en bonne compagnie

Georges Irat, en bonne compagnie

Darmont Spécial

Darmont Spécial

Et tout le monde se retrouve au château

Et tout le monde se retrouve au château

Publié dans L'Hivernale

Partager cet article

Repost 0

Carte de Vœux

Publié le par lesdecoiffes.over-blog.com

 

L'année 2014 s'est terminée en beauté avec notre Hivernale, qui a rassemblé dans les Landes un beau plateau de cyclecars et de sportives. Vous n'avez pas vu passer le compte-rendu ? Il n'y en a pas encore eu, par manque de temps, mais ce n'est que partie remise... en 2015.

En attendant, Les Décoiffés vous adressent leurs meilleurs vœux pour cette année qui vient.

A bientôt sur les routes !

 

Bonne Année 2015

 

 

Publié dans Chronique

Partager cet article

Repost 0

Quelques outils indispensables dans l'atelier de l'amateur

Publié le par lesdecoiffes.over-blog.com

L'hiver est là, nous laissons un peu les routes et rentrons à l'atelier. C'est le moment d'y faire un peu de rangement, surtout dans les outils. Combien en avons nous accumulé toutes ces années, combien que nous croyions miraculeux servent vraiment, combien nous ont joué des tours ? Petit inventaire non exhaustif, mais émaillé de cuisants souvenirs...

Quelques outils à main d'abord :

MARTEAU

A l'origine (médiévale), arme de combat rapproché. A l'atelier, semble doué d'un magnétisme qui l'attire inexorablement vers de rares et coûteuses pièces automobiles à proximité de la clavette que vous voulez chasser

COUTEAU DE MECANICIEN

Utilisé pour ouvrir avec excitation le carton fraîchement arrivé qui contient votre commande. Est particulièrement efficace sur les toiles de capote en alpaga, les couvre-tonneau, les cuirs Connolly

PINCE MULTIPRISE

Outil idéal pour arrondir les têtes hexagonales de boulons et denteler les têtes de vis à tôle. Peut également être utilisée pour transférer à votre main, via la pièce que vous tenez pour la souder, la chaleur intense du chalumeau

EXTRACTEUR DE GOUJONS

Outil doté de la faculté de remplacer une tige d'acier dur par une autre d'acier extra-dur quand il casse

SCIE A METAUX

Outil aux mouvement imprévisibles, et dont la lame est une fois sur deux montée à l'envers

CHEVRE 1 TONNE

Pratique, quand vous soulevez un moteur pour le déposer, pour tester la résistance mécanique des tresses de masse et canalisations hydrauliques que vous avez oublié de démonter

TOURNEVIS PLAT DE 20 X 350

L'outil que vous avez utilisé pour guider le moteur pendant que vous le leviez avec la chèvre. Curieusement, un plat de 20 mm  de large, à l'usage obscur, est forgé à l'extrémité opposée à la poignée

TESTEUR D'ELECTROLYTE DE BATTERIE

Outil très utile pour transférer de l'acide sulfurique de la batterie vers les sièges en cuir sous laquelle elle est montée

ETAU

Outil à serrer. Si vous ne serrez pas dans ses mâchoires le carburateur que vous avez courageusement entrepris de réviser, celui-ci finit sous l'établi, et si vous le serrez, il finit à la ferraille

CARDAN POUR CLE A DOUILLES

A la propriété de faire échapper la douille de l'inaccessible écrou que vous vouliez dévisser, tout en propulsant votre main nue vers l'entretoise de la dynamo ou tout autre élément bien tranchant

PINCE A DENUDER

Outil à raccourcir les fils électriques

CLE DE VIDANGE

Outil dont le manche est incliné vers le bas de façon à guider sûrement l'huile moteur brûlante vers votre main quand vous dévissez le bouchon

CLE WITWORTH

Outil de calcul mental qui vous aide à calculer que la clé de 7/16 de pouce que vous venez de commander en Angleterre à prix d'or est au dixième près la clé de 11 que vous aviez déjà

BSF, BSW, WITWORTH, UNF, UNC

Jeu complet de cryptogrammes de code utilisé par les Britons pour tromper l'ennemi en 1940, et au-delà

CHANDELLES

Sorte de supports de châssis réglables qui vont généralement par 4, ou par 36 quand elles cèdent, à leur extension maximum, sous le poids de l'automobile

 

Et n'oublions pas quelques indispensables outils électriques :

BALADEUSE DE SECURITE

Lampe portable grillagée dont le crochet est spécialement conçu pour ne tenir nulle part et faire consommer d'invraisemblables quantités d'ampoules de 100 W à bayonette, désormais quasi-introuvables

PERCEUSE ELECTRIQUE (A MAIN)

Normalement utilisée pour faire tourner sur elles-mêmes les têtes de rivets pop jusqu'à fusion de l'aluminium. Elle aussi est particulièrement efficace, quand vous forez le plancher de votre vieille 203 pour adapter des ceintures de sécurité, pour atteindre la canalisation hydraulique de freins arrière située juste en-dessous

PERCEUSE ELECTRIQUE (A COLONNE)

C'est après le tour la plus imposante des machines de l'atelier. Elle arrache de vos mains et propulse à une vitesse insoupçonnée la barre d'acier que vous vouliez percer vers la fenêtre vitrée à l'autre bout de l'atelier, fracassant au passage la bouteille de bière à peine entamée que vous aviez posée sur l'établi

TOUR

Machine électrique fascinante, avec laquelle on peut tout faire ou presque. Deux minutes suffisent en théorie pour usiner une pièce simple. Et en pratique, une bonne heure pour régler l'outil de coupe, la course, la vitesse de rotation... et environ dix ans pour apprendre à s'en servir

BROSSE METALLIQUE ROTATIVE

Montée sur un touret, elle commence par retirer la rouille d'une vielle pièce, puis la propulse à la vitesse de l'éclair sous l'établi, fracassant au passage la deuxième bouteille de bière que vous aviez ouverte pour remplacer la première

EBARBEUSE

Outil électrique qui vous rappelle rapidement que vous avez oublié de refermer le bouchon du jerrycan d'essence que vous aviez par négligence laissé à côté

LAMPE STROBOSCOPIQUE

Coûteuse lampe clignotante qui éclaire comme en plein jour les amas de graisse et de cambouis sur poulies et carters

TABLETTE (ou IPAD)

Invention la plus récente. Bel outil à feuilleter des pages et des pages de forums, pendant que le boulot n'avance pas.

 

Bon courage pour les travaux d'hiver !

 

 

 

Publié dans Boulons-rondelles

Partager cet article

Repost 0

Lectures : La publicité pour les cyclecars et voiturettes

Publié le par lesdecoiffes.over-blog.com

 

En Septembre dernier, nous avons appris avec grande tristesse la disparition de Guy Burnat, cyclecariste de longue date, membre d'honneur de l'ATF, et que nous avons sans doute tous croisé un jour ou l'autre lors d'une manifestation d'autos anciennes.

 

Hasard de la vie, j'avais reçu quelques jours auparavant, accompagné d'une sympathique dédicace, un exemplaire de la nouvelle édition de son recueil "La publicité pour les cyclecars et les voiturettes, 1919-1939".


 

Publicités cyclecars

 

La réalisation est artisanale (c'est un compliment) mais soignée, et elle est le fruit de patientes années de collecte de documents, de recherches, de rencontres et de conversations et de tout le travail de mise en forme. Et alors, quel plaisir de parcourir ce recueil de 245 pages, très abondamment illustré, et de découvrir à l'occasion l'existence de marques aussi exotiques que Le Cabri, Le Favori, Phrixus ou Tom Pouce.


Il faut rappeler qu'au Salon de l'Auto de Paris de 1923, année qu'on peut considérer comme l'apogée du cyclecar, car la fiscalité qui favorisait leur diffusion (loi Le Troquer de 1920) devait ensuite s'alourdir l'année d'après pour disparaître en 1925, pas moins de 96 constructeurs de ces véhicules légers exposaient au Salon de l'Auto de Paris. Il y avait de tout, évidemment, ce que montre bien l'ouvrage, de la moto à une roue de plus, vaguement carrossée, à la quasi-automobile, en passant par toutes les variantes possibles... et les techniques les plus osées, sinon les plus fantaisistes.

 

Et il fallait bien les vendre, ces autos, parfois même avant qu'un prototype roulant ne soit fabriqué ! Alors chacun, pour mettre en avant ses innovations, y allait de sa publicité, phénomène lui aussi naissant.

 

Tournons les pages. Voici, pris au hasard, un savoureux florilège de l'imagination, de la dithyrambe... et de la promesse commerciale de ces entrepreneurs (l'histoire fera le tri ensuite, jusqu'à nos jours, et la plupart de ces marques seront oubliées) :

 

 

 - Faire peu pour bien faire... mais bien faire pour satisfaire...

Voilà le cyclecar " Elysée"

 

- Un voyage gratuit à Paris :

N'ayant pas encore complètement établi leur réseau d'agents, les "Automobiles EXAU" désirant démontrer les qualités de leurs cyclecars à leurs clients de Province, s'engagent jusqu'au Salon à rembourser leurs billets de 2e classe aller et retour à tous les acheteurs

 

- Pourquoi dit-on...

Un SANDFORD... ça gaze !!

Si on le dit c'est qu'on l'a vu

En somme, rien d'étonnant : son moteur "RUBY" est puissant et il tient bien la route

 

Les voitures DELFOSSE & CIE de Cambrai sont étudiées et construites dans le Nord pour les Routes du Nord.

La voiture DELFOSSE est la SEULE ayant terminé le Circuit des Routes Pavées sans amortisseur

 

La voiturette de la crise... ! Le cyclecar LAMBERT

Tous les avantages de la moto : économie, entretien insignifiant, pas de pièces coûteuses

Tous les avantages de la voiture : confort, sécurité (4 roues), tenue de route

 

La "TIC-TAC" est une merveille !

Elle n'est pas encore très connue

Mais elle est la plus robuste

"         "     "   la plus vite

et aussi la moins chère...

Elle est indispensable aux médecins, voyageurs, représentants, etc.

 

Certains enthousiastes donnent même dans la démesure et se voient déja en André Citroën :

 

Automobiles Maurice Chevenet :

La voiture qu'attendaient quatre millions d'acheteurs français !

 

Bien sûr, on y retrouvera aussi les Amilcar, BNC, Darmont, GN, Mauve, Rally, Salmson, Sénéchal et autres marques plus connues.

 

Les textes, aussi savoureux soient-ils, laissent une large place aux innombrables illustrations, de fac-simile d'annonces d'époque en articles des périodiques Moto-Revue, Voitures Légères, Cyclecars et Voiturettes. Car la presse elle aussi apprenait à surfer sur la vague... Quant aux constructeurs les plus ambitieux, ils n'hésitaient pas à faire appel aux meilleurs illustrateurs. Un exemple en couleurs :


 

Pub Morgan:Darmont

 

Enfin, les publicités de fabricants de moteurs et d'accessoires divers complètent le tableau, et ce n'est pas la partie la moins intéressante.

 

Une vraie réussite donc que cet ouvrage d'un grand modeste, un ouvrage qui trouvera une place à part dans la bibliothèque cyclecariste. Comment se le procurer ? Pas en librairie, mais Arlette Burnat a décidé de continuer l'œuvre de son époux et on peut lui écrire à cette adresse :

 

Arlette Burnat

13 avenue Pasteur

30400 Villeneuve les Avignon


 


Publié dans Lectures

Partager cet article

Repost 0

Tableaux de bord : Amilcar C6

Publié le par lesdecoiffes.over-blog.com

 

Nous voici à bord de la plus tonitruante et la plus capée des Amilcar, la (ou le) C6.

 

L'étude de cette voiture débuta en 1924. Il s'agissait pour la marque de reprendre la main après quelques défaites en course derrière l'éternel rival Salmson, dont le moteur à double arbre à cames en tête était bien supérieur au latéral des Amilcar, mais tout en restant dans la catégorie des 1100 cc (pour éviter la concurrence de Bugatti !). Le nouveau modèle, baptisé CO, fut d'abord exclusivement utilisé en course et engagé par l'usine seule dès 1925. Il alignait une suite de caractéristiques techniques impressionnante : 6 cylindres, bloc borgne, vilebrequin monté sur roulements à rouleaux, double arbre à cames en tête, compresseur Roots, graissage par carter sec, le tout dans un châssis très compact et léger. Une vraie bombe qui permit à la marque de retrouver les premières places en compétition.

 

En 1926, et devant la demande pressante d'amateurs avertis, elle fut présentée en version "client" dans une définition  assagie (culasse détachable, équipage mobile monté sur paliers régulés, entre autres) mais encore, disons... tonique puisque développant plus de 60 ch. Le C6 était né. Une soixantaine de ces voitures "compétition-client" furent fabriquées. C'est à bord de l'exemplaire qui fut présenté au Salon de l'Autombile de Paris en 1926 que nous sommes installés (voir aussi une photo de la voiture dans la rubrique "Galerie de Cyclecars" de septembre 2010).

 

Avant de détailler le tableau de bord, on remarque le splendide pédalier et sa pédale d'accélérateur au centre et, de l'autre côté du tunnel de transmission, le robuste repose-pieds du passager. On remarque aussi le volant, bien à l'abri derrière le beau saute-vent tôlé riveté à la caisse.

 

 

TBB Amilcar C6

 

Le tableau de bord lui même est en aluminium bouchonné et il est solidement fixé au tablier par les deux fois quatre vis à tête ronde, système repris du CGSS.

 

Tout à gauche, la commande de la pompe manuelle permet de mettre sous pression le réservoir d'essence, placé dans la pointe arrière, avant la mise en route. Une fois le moteur en marche, une pompe mécanique prend le relai. La pression d'alimentation est indiquée sur le cadran immédiatement au dessus et la pompe manuelle est toujours disponible au cas où la pression viendrait à chuter.

 

Entre les deux, le long levier règle l'avance à l'allumage (par magnéto). Plein retard au lancement du moteur (à la manivelle car il n'y a pas de démarreur électrique), puis à l'avance nominale quand il tourne sur tous ses cylindres. La volumineuse molette qui émerge du tableau permet de régler le débit de la pompe à huile. Sa sœur jumelle, placée sous le tableau, le ralenti accéléré.

 

A tout seigneur tout honneur sur une voiture dont le moteur peut prendre 6500 t/min, le compte-tours. Ou plutôt les compte-tours, car le cadran à sa droite n'est pas un tachymètre, mais un deuxième compte-tours. La voiture en compte en effet deux, un par arbre à cames. Cet exemple est unique dans l'automobile, et on ignore la raison de ce choix. Le deuxième est-il là en cas de défaillance du premier ? Ou permettait-il au copilote de surveiller lui aussi le régime moteur ? En tous cas, ces  deux compte-tours forment une belle paire.

 

Juste au-dessus d'eux, bien au milieu du tableau, trône l'indispensable manomètre de pression d'huile siglé Amilcar et gradué juqu'à 6 kg.

 

Le dernier cadran est un beau thermomètre d'eau, d'une taille inhabituelle, signé "Etablissement Jules Richard".

 

Un tableau de bord somme toute plutôt sobre pour une voiture exceptionnelle dans l'histoire de l'automobile, une voiture qui par ses performances et sa rareté est le Graal des Amilcaristes, et qui, au-delà, fascine tous les admirateurs de sportives d'avant-guerre.

Publié dans Tableaux de bord

Partager cet article

Repost 0

Prochaine sortie : l 'Hivernale

Publié le par lesdecoiffes.over-blog.com

 

Découverte décontractée d'une nouvelle région chaque année, visites originales, pique-nique le Vendredi, casse-croûte huitres-vin blanc le Samedi, dégustations et savoureuse cuisine, la tradition de l'Hivernale des Décoiffés est maintenant bien établie, et c'est notre dernier rendez-vous de l'année.


Notre Hivernale a également ceci de particulier qu'au cours d'une de ses soirées est organisé un grand loto, dont le premier prix est... l'organisation de celle de l'année suivante. Le grand gagnant de l'édition 2013 étant originaire des Landes, ce sera notre destination pour 2014, les 28, 29 et 30 novembre prochains.

 

Voici un petit aperçu du programme de cette année.

 

Notre base sera un hôtel confortable proche de Mont de Marsan.


Vendredi, mise en jambes en forêt landaise, pique-nique, visite de Solférino (mais non, pas la rue, le village) et retour à l'hôtel.


Samedi, destination le Gers par Fourcès pour le déjeuner, Larresingle et le château de Ravignan où une dégustation d'un liquide ambré produit localement et connu mondialement nous réchauffera.


Dimanche, nous découvrirons la deuxième côte landaise (après celle de l'Atlantique), celle qui monte vers Vielle Tursan et domine la Chalosse, avant de découvrir le site archéologique de Brassempouy et clôturer le week-end par un déjeuner à Grenade sur Adour.

 

Cette sortie est ouverte aux cyclecars et sportives plus modernes. Si vous souhaitez vous joindre à nous, vous pouvez nous contacter (rubrique "Contact" sur le bandeau de droite du site, juste en dessous de notre logo).

 


Publié dans Calendrier

Partager cet article

Repost 0

Double succès à Auterive

Publié le par lesdecoiffes.over-blog.com

 

Belle rentrée pour Les Décoiffés, sur le thème des cyclos, et double succès !


Premier succès : le Forum des Associations organisé par la Municipalité d'Auterive le 14 septembre. Nous y étions présents (et sur la scène de la Salle des Fêtes encore !) avec un bel échantillonnage de ces "tasses à café", ces cyclos qui nous ont propulsés dans notre jeunesse. A l'extérieur, pour faire bonne mesure, étaient exposées quelques unes de nos voitures d'adultes, un Rally, une Alpine, une immaculée 205 GTI et une Morgan.

 

Deuxième succés, le semaine d'après, avec le première SolexMania. Cette fois, les cyclos n'étaient pas exposés, mais lancés au taquet sur les routes du Lauragais, d'Auterive à Cintegabelle en passant par Venerque, Labarthe sur Lèze, la briquetterie de Grépiac le matin pour retour à Auterive à l'heure du déjeuner champêtre. L'après-midi, l'abbaye de Boulbonne était au programme, ainsi qu'un concert d'orgue, pour se terminer à Auterive par l'apéritif de clôture au bord de l'Ariège. Belle journée.

 

Satisfaction des participants, des organisateurs et des Maires qui nous ont chaleureusement reçus, bons articles dans la Dépêche du Midi, c'est ce qu'on appelle un succès ! A 35 km/h de moyenne, la SolexMania est bien lancée.

Publié dans La Solexmania

Partager cet article

Repost 0

Lectures cyclecaristes : Les Automobiles BNC

Publié le par lesdecoiffes.over-blog.com

 

 

CIMG4196 BIS

 

Il est maintenant disponible, ce magnifique ouvrage de Gilles Fournier sur un des plus prolifiques petits constructeurs français d'avant-guerre.

 

Evidemment, comme le note Gilles, on est tenté d'aller directement au chapitre consacré au (ou plutôt aux) 527. Il est vrai que ce modèle est à la fois le plus connu de la marque, et une des voiturettes sportives des années 20 les plus réussies, toutes marques confondues. On trouve dans ce chapitre un texte très détaillé, enrichi de très nombreux croquis, tableaux et photographies. 

 

CIMG4217

 

La lecture de l'ensemble de l'ouvrage est aussi captivante. On admire la rigueur de mise en ordre des innombrables archives rassemblées, on découvre des modéles peu connus, voire inconnus.


On fait aussi un peu connaissance avec les hommes qui ont créé et développé la marque. Derrière les marques, il y a des histoires d’hommes et de femmes, ingénieurs, ouvriers, pilotes, commerciaux, gestionnaires, agents, et jusqu’aux clients, sans lesquels elles n’auraient pas existé. L’aventure industrielle est avant tout une aventure humaine, et un tel travail en fait prendre toute la mesure.

 

Et puis, on se divertit simplement, ne serait-ce qu'en détaillant les photos d'époque !

 

CIMG4203

 

 

L'ouvrage ne sera pas disponible en librairie et cette édition est limitée à 700 exemplaires. Il est encore temps de s'en procurer un, directement auprès de son auteur :


Gilles Fournier

 Le Vignoble

71340 MELAY

gfourniercyclecar@yahoo.fr

 


Publié dans Lectures

Partager cet article

Repost 0

Sorties : Pyrenea Cup 2014

Publié le par lesdecoiffes.over-blog.com

 

Cette année, la sortie automnale dans nos belles montagnes Pyrénées sera organisée par le club de l'Age d'Or de Pau, toujours en collaboration avec l'Embiellage Bigourdan de Tarbes et Les Décoiffés.


Les dates : Samedi 27 et Dimanche 28 septembre prochains

 

Le résumé du programme :


- Samedi matin, départ de Pardiès (64150) près de Mourenx

- par La Pierre Saint-Martin et Larrau, déjeuner à Saint-Martin d'Arrossa

- par le col d'Ispéguy, passage en Espagne, Dancharia, arrêt dans une venta

- puis direction les Landes pour le dîner et la nuit près d'Hossegor

- Dimanche matin, retour pour Gélos (près de Pau) pour le déjeuner de clôture

 

Un parcours varié donc, des Pyrénées Atlantiques au Pays Basque puis aux Landes et au piémont.

 

Cette sortie est conseillée aux sportives des années 50 à 80. La date limite d'inscription est le 10 septembre.

 

Programme détaillé, budget et bulletin d'engagement sur demande (lien "Contact", en dessous du logo du club).

Publié dans Calendrier

Partager cet article

Repost 0

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>