Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Sorties d'Automne

Publié le par lesdecoiffes.over-blog.com

Pour les distraits qui ne l'auraient pas remarqué, c'est la rentrée... ce qui est une bonne raison pour penser aux sorties !

 

La Pyrenea Cup des 29 et 30 septembre (voir article du 24 juillet) est sur les rails. Il reste encore quelques places disponibles, renseignements par la rubrique Contact du blog.

 

Une autre sortie est organisée par les copains de l'Amicale BNC les 13 et 14 octobre : Cyclecars et Cabriolets en Cocagne. Elle est ouverte aux cyclecars et aux cabriolets d'avant 1960. Départ le Samedi de Calmont (31) pour le Lauragais et la Montagne Noire, nuit à Saint-Ferréol. Retour le Dimanche vers 16 h à Calmont. Renseignements : Guy Desmartin au 05 61 08 10 80

Partager cet article

Repost 0

Belles images

Publié le par lesdecoiffes.over-blog.com

Les belles images, les images sympa, on ne s'en lasse pas.

 

Retour sur la Virée Cyclecariste d'avril. Un photographe nous a suivis ou plutôt précédés durant tout le week-end, rapportant quelques centaines de photos dont ces deux :

 

Fabrice186


 

 

 

Fabrice 077

 

 

Bon coup d'œil !

 

Il s'appelle Fabrice Deydier et son entreprise de la région bordelaise conçoit et anime des sites web professionnels ou d'associations. Son nom et le lien vers leur site : K Web Media


Partager cet article

Repost 0

La Route des Saveurs, millésime 2012

Publié le par lesdecoiffes.over-blog.com

 

La Route des Saveurs est notre rendez-vous annuel gastronomique. Mais chez les Décoiffés, pas de "rallye touristique" de 40 km pour passer ensuite trois heures à table et rentrer à la maison. Ici, on déguste, mais surtout on roule. A preuve, au programme cette année, 250 km le Samedi et 150 le Dimanche. Depuis le Lauragais, direction les Monts de Lacaune, et pas par la route la plus directe.

 

C'est parti, toutes les pressions sont bonnes, pneus, huile, et atmosphérique : il fait beau, et même très beau et on roule dans le matin.


Saveurs sur la route

 

Une heure et demi plus tard, on s'arrête aux Camazes, au pied de l'incroyable ouvrage d'art à la Vauban construit là par Paul Riquet pour faire passer sous la route une des "rigoles" qui alimentait son Canal du Midi. Nous, nous rigolons bien et sommes alimentés par l'ami Taffarello qui nous a préparé un "petit casse-croûte". La décence oblige à ne  pas citer tout ce qui nous attend sous les arbres et devant les planchas en batterie, mais enfin, il y a des petites saucisses de couenne de Revel, du boudin noir aux pommes, du melsat, du fromage de brebis, des tranches de pastèque, quelques brioches citronnées...

 

Saveurs Les Camazes

 

Nous sommes au pied de la Montagne Noire, et, ainsi lestés, nous gravirons gaillardement ses pentes. Avec quelques arrêts quand même, au fil de la route, pour humer les senteurs de l'été, goûter au parfum des herbes mûres, à la robe mauve des digitales, au silence et à la saveur du tout.

 

Saveurs MG

 

De la montagne, il faut bien descendre, et ce sera vers l'Hérault. Dans les très spectaculaires gorges de la Cesse nous retrouverons la chaleur du Midi et à Minerve, pour le déjeuner, la fraîcheur de l'Auberge Chantovent. Il n'y aura pas de vent, mais nous chanterons quand même. Au redémarrage, 150 km au compteur et il en reste encore 100 à parcourir avant le soir. Descendre sur Saint-Pons de Thomières est facile (easy pour les Anglaises), mais remonter ensuite par la longue côte, en plein cagnard, l'est moins (pour tout le monde) et il faudra ménager les mécaniques. Mais une fois en haut, l'air sera plus frais, la route de nouveau ombragée serpentera entre les lacs du plateau, notre étape de Lacaune se profilera et quand nous y serons, nous à l'historique Relais Fusiès et nos autos qui viendront se garer une à une dans le gymnase du bourg, tous pourrons souffler pour la nuit.

 

Saveurs Lacaune

 

 Un Gymnase pour des sportives, pas mal, non ?


 Le Dimanche matin, après un tour des stands gourmands de la Fête de la Charcuterie, la route du retour sera ouverte. Elle sera toujours ensoleillée, et cette fois elle descendra. Et certains en profiteront pour ouvrir en grand. Galerie :

 

Saveurs MGB

 MG B

 

Saveurs Austin-Healey

Austin-Healey 3000

 

Saveurs Austin-Healey MG

Une autre Austin-Healey (100/6) et une autre MGB

 

Saveurs Jaguar XK

Deux Jaguar XK, une 140 et une 150, en tandem British Racing Green

 

Saveurs Bug

Une Bug, bien à plat en appui

 

Saveurs Rally

 Et le Rally présidentiel qui bondit de plaisir


A l'arrivée, à l'Auberge du Poids Public de Saint-Félix de Lauragais, le chef nous a préparé un déjeuner de clôture où le champignon est roi, des girolles aimablement sautées à la tête de cèpe farcie pour finir par une audacieuse "daube" de veau aux pleurotes revisitée. Indécent encore ? Oui, c'est vrai, c'est vrai, j'oubliais, mais c'était tellement bon.

 

Dans le soleil, photo souvenir du groupe au moment de se séparer.

 

Saveurs Poids Public

 

Bravo aux pilotes pour l'état mécanique irréprochable des voitures (zéro panne), et mention spéciale aux avant-guerre qui ont tenu la dragée haute aux jeunettes.


Saveurs cyclecars

 

A l'année prochaine, on recommencera, c'est sûr !    


 


Publié dans La Route des Saveurs

Partager cet article

Repost 0

Georges Irat Roadster MDU (à Thomas)

Publié le par lesdecoiffes.over-blog.com

Il est des jours où il est facile d'écrire. Il en est d'autres qui appellent le silence. Puis on peut dire, de nouveau. Un peu.

 

Thomas, 21 ans, a perdu la vie ce 1er juin sur une route des Landes. Un mois plus tôt, il était avec nous à Arcachon au volant de cette magnifique Georges Irat. Il était heureux et fier à la fois de la conduire après des années d'une passionnée et méticuleuse restauration. Il était venu en famille avec ses parents, sa sœur cadette et une autre voiture, une Amilcar à compresseur qu'il pilotait si bien aussi. Nous avions partagé les rincées et les abris, les nuages et les éclaircies, les huîtres et le vin blanc, les discussions techniques et les rigolades, jusqu'à quelques giclées de Rain'x sur les pare-brise. Et le plaisir de faire tout ça ensemble.

 

C'est assez dit. Cette page est pour toi Thomas, et pour ta famille, et pour tes amis. Nous, nous continuerons à rouler, comme tu aurais aimé, et ce sera aussi pour toi. Et si, de là-haut, tu ne peux pas empêcher la pluie, tu nous aideras quand même à en sourire, n'est ce pas ?

 

Georges Irat MDU


Publié dans Galerie de cyclecars

Partager cet article

Repost 0

6e Rallye BNC

Publié le par lesdecoiffes.over-blog.com

 

Petite visite ce Dimanche aux copains de l'Amicale BNC à l'occasion de leur Rallye annuel.

 

C'était dans le Cantal et il y avait beaucoup d'autos venues de loin : BNC bien sûr,  527, 53 recarrossé par Sirejols, le très beau Saint-Hubert et l'incroyable DZ dans son jus. Il y avait aussi des Bugatti, Salmson, Amilcar, Alfa Romeo et un trois-roues Darmont de l'ATF.

 

Au fait, il a plu... mais ce n'est pas vraiment nouveau, et les autos ont roulé quand même (dans leur jus) !

 

BNC DZ

 

BNC DZ

Partager cet article

Repost 0

La 2e Virée Cyclecariste : arcs en ciel à Arcachon

Publié le par lesdecoiffes.over-blog.com

 

Evidemment, avant une virée, on regarde un peu la météo : soleil, pluie ? Cette fois, pour le 1er mai, pas de doute, il pleuvra.

 

On se retrouve, joyeusement, il pleut déjà, alors on s'abrite comme on peut. Et les week-ends favorisent les rencontres, c'est bien connu...

  

Arcachon1

 

Le lendemain, c'est comme prévu... Mais toutes les voitures démarrent sans broncher et nos Décoiffés sortent couverts mais sortent. Quand on y est, on y est, on ne va pas se laisser gâcher le plaisir par la pluie battante, le vent et la fraîcheur. Non mais ! D'ailleurs, le casse-croûte n'est pas loin, à peine une heure de route. On y est, à Audenge, presque au fond du Bassin. Merci à l'ostréiculteur qui nous a abrités chez lui pour faire honneur aux gratons, au pâté au piment et au Bordeaux, et même allumé son poêle à bois pour nous ! C'est aussi l'occasion de jeter un coup d'œil sur quelques unes des voitures.

 

Arcachon2

 

Arcachon3

 

Arcachon4

 

Arcachon5

 

La journée ne fait que commencer, elle sera pleine. Cap sur le Sud du Bassin, et ça ne traîne pas. La bonne route et les beaux enchaînements entre dunes et forêt, pris à bonne allure, laissent filer la pluie au-dessus de nos têtes. Les vues sur l'eau bleu-vert, l'ascension de la dune du Pilat, le savoureux déjeuner seront nos récompenses. Tout comme le surprenant musée de l'hydravion de Biscarosse, où Latécoère avait installé ses ateliers. Tiens, quand on y pense, nous sommes en milieu connu : nous venons bien de rouler comme des avions dans nos hydrautos, non ?

 

Arcachon7

 

Le retour se fera encore par la forêt pour rejoindre le joli petit port de Biganos et ses charmantes cabanes de pêcheurs, où quelques bouchons bordelais (on dit aussi : cannelés) nous attendent pour le goûter. Il faudra ensuite rejoindre notre base (tiens, la pluie redouble : c'est une mise à l'épreuve ou quoi ?) pour nous sécher, et tout cela nous ayant creusé, faire honneur à quelques belles assiettes et quelques bons verres.

 

Le lendemain, les plus perspicaces auront observé un ciel de traîne, le vent revenu (et les plus modernes consulté leur iPhone) pour en déduire que la journée serait belle. Et elle le sera. Arc en ciel. Tant mieux, car on va s'aventurer cette fois sur la face Nord du Bassin et pousser jusqu'à la pointe Ouest.

 

Arcachon6

 

Au Cap Ferret, les équipages se rassemblent devant le phare, pour la deuxième ascension du week-end. C'est drôle, tout le monde a quand même gardé les impedimenta de pluie, sait-on jamais...

 

Arcachon8

 

Arcachon9

 

Arcachon10

 

Certains esthètes avisés ont même une capote...

 

Arcachon11

 

Mais le soleil ne va pas tarder à percer, il perce enfin, et il ne pouvait mieux choisir que le village de l'Herbe, où nous garons nos trapadelles devant l'Hôtel de la Plage.

 

Arcachon12

 

 

 

Arcachon13


Huîtres et Entre-Deux Mers nous attendent sur la belle tablée. Ouf, nous l'avons bien mérité, ce nouvel arc en ciel, non ?


Arcachon14

 

 

Il y aura encore une dernière petite rincée, une toute petite, et tout le monde reprendra la route pour le déjeuner de clôture.

 


Arcachon15

 

Merci à Cathy et Christophe pour ce très beau week-end d'amitié et de découverte au volant de nos fidèles Amilcar, Bugatti, MG, Rally, Georges Irat et Delage. Oui, merci à elles aussi, elles ont bien roulé, nos hydrautos !

 


Publié dans La Virée Cyclecariste

Partager cet article

Repost 0

La Virée Cyclecariste autour du Bassin d'Arcachon

Publié le par lesdecoiffes.over-blog.com

 

Tout est fin prêt pour cette 2e Virée Cyclecariste des Décoiffés.

 

Petit signe aux amateurs de la région bordelaise : Les Décoiffés et leurs partenaires locaux vous convient à un moment d'échange. Vous pourrez nous rejoindre autour de nos Amilcar, Rally, MG, Georges Irat avant que leurs Solex et SU partent respirer l'air marin.  

 

Les voitures seront stationnées devant la Mairie de Saint-Jean d'Illac le Vendredi 27 avril à partir de 18 h. Et si vous venez en ancienne, ce sera encore mieux !


 

RALLYE-INVIT-web

Publié dans La Virée Cyclecariste

Partager cet article

Repost 0

Document : la Brescia des apiculteurs

Publié le par lesdecoiffes.over-blog.com

 

Chinée sur une brocante, voici une étonnante photo.

 

On y reconnaît une Bugatti Brescia, modèle 1925, vraisemblablement neuve ou presque. Les personnages, leur tenue, leur couvre-chef surtout, sont plus énigmatiques. Seul le radiateur, au faisceau en nid d'abeilles, fournit un premier indice. Au verso, quelques mots à la plume : "près de Paillherols (Cantal) avril 1926".

 

Il fallut une enquête sur place, minutieuse et photo en main, en recoupant les témoignages, pour résoudre l'énigme.

 

La clé de cette énigme fut donnée par le très passionné Directeur des Hautes Etudes Apicoles d'Aurillac. Les hauts plateaux qui dominent à l'Est la vallée de la Cère sont si riches en flore que de nombreuses ruches y ont été installées dès le début du 18e siècle. Au 19e, progrès oblige, l'activité de l'apiculture n'a cessé de s'y développer, au point qu'au début du 20e le miel coulait à flots, devenant source intarissable de fortune.

 

Assez en tous cas pour se payer, avec la satisfaction affichée par ces heureux apiculteurs, une Bugatti neuve, utilitaire de luxe pour aller relever leurs cadres (de ruche).

 

Heureuse trouvaille, heureux temps, heureux mois d'avril.

 

Post-scriptum : ne courrez pas chercher la Bugatti dans quelque grange du côté de Pailherols, elle n'y est plus depuis longtemps. Cependant, la flore y est toujours aussi riche, et il reste encore quelques ruches d'époque, en bon état d'origine.

 

Apiculteurs

 


Partager cet article

Repost 0

Sondage Cyclecariste

Publié le par lesdecoiffes.over-blog.com

 

En cette période où les sondages se succèdent, il nous a paru utile de dresser à notre tour un tableau de l'état des forces de notre pays, et pour ce qui nous concerne, des forces cyclecaristes (non des moindres nous en conviendrons tous).


Pour cela, nous avons confié à une officine d'enquêtes d'opinion la réalisation d'un sondage. La question était simple : "Si vous deviez choisir, dans le cadre d'un scrutin majoritaire uninominal à deux tours, une marque de cyclecars pour rouler au cours des cinq prochaines années, pour laquelle voteriez-vous ?"


Certains résultats sont dans une logique bien connue, d'autres sont plus surprenants, et trois groupes de forces se dégagent de ce sondage.

 

Les leaders historiques


Le résultat le plus conforme aux attentes, c'est que deux marques mobilisent une écrasante majorité des opinions, les leaders historiques : Amilcar avec 37,8 % et Salmson, un peu en retrait, avec 32,7 %. Le travail des deux marques, leur implantation nationale, leur assise solide dans les régions, les départements et les garages, le travail régulier de leurs sections, comités et fédérations, leur présence de longue date dans les media portent leurs fruits. Il est à noter que ce score était inversé lors du dernier scrutin : nous voilà revenus au temps où les deux marques pratiquaient l'alternance pour le titre de Champion de France de Vitesse : Amilcar en 1922, Salmson en 1923 et ainsi de suite. La deuxième conclusion à tirer de ce résultat est que nous aurons du mal à échapper à la bipolarisation qui marque la vie cyclecariste française depuis des décennies.

Quoique... Car deux autres groupes de moindre importance, mais pesant tout de même sur l'échiquier cyclecariste, émergent de cette consultation.

 

Les Challengers


Le premier groupe des challengers est celui des Tricyclecaristes, qui ont logiquement choisi la voie du milieu (comme leur roue arrière). Ils alignent dans leurs rangs de très sérieux militants et ont su fédérer sous leur bannière Darmont et son allié historique Morgan, Sandford, BSA et d'autres, tous chauds-bouillants d'en découdre. Lors d'un meeting dont la presse cyclecariste s'est largement fait l'écho, ils ont fait anneau comble à Montlhéry. Ils obtiennent donc logiquement le très beau score de 19,3 % des intentions de vote. A l'heure de vérité, ce réservoir de voix, même modeste (10-15 litres) car leurs bicylindres sont d'une sobriété exemplaire, sera sans aucun doute convoité (bon courage quand même aux courtisans).


Le deuxième groupe est celui des MGistes. Ils fraient très régulièrement avec les deux groupes majoritaires et leur premier challenger, on apprécie qu'ils rabattent parfois le pare-brise, mais ils persistent dans l'affirmation de leur singularité. Gardiens d'une certaine tradition, ils brandissent leurs clés, non pas USB, mais BSF. Leur appareil est bien rôdé mais leur goût bizarre pour des dispositifs mécaniques compliqués quoique soigneusement huilés, sol y compris, le qualificatif de "Parti de l'Etranger" qui leur colle à la peau, le manque de cylindrée brident leur progression. Ils sont pourtant à 12,7 %, ce qui les place en position d'arbitres avec en outre un statut européen.


 

Les Originaux


 

La liste des prétendants au titre se complète de quelques originaux, ceux qui ne roulent pas comme les autres.

 

D'abord les Bleus, quelques oubliés du mouvement cyclecariste français de la IIIe République, dont certains survivent encore quoiqu'en rangs clairsemés : Sénéchal, D'Yrsan, Derby, De Coucy et Georges Irat pour ne citer qu'eux. Au total, ils font 7,6 %.


Les Verts, eux, ne sont pas loin avec 6,4 %. Ils constituent un regroupement un peu hétéroclite mais sympathique sous la bannière BRG (British Racing Green). Ils alignent quelques Riley, Singer, Sunbeam et Austin Seven. Il y a même deux ou trois GN (N pour Nash).


La liste sera close, pour être exhaustifs, par les Rouges, qui n'hésitent pas à s'aligner dans la compétition au volant d'engins aussi séduisants que confidentiels tels certaines Ballila. Ils ne sont crédités que de 2,4 %, mais qui sait...

 

Annexe : note technique

 

Cette enquête a été réalisée le 27 mars 2012 auprès d'un échantillon délibérément non représentatif de la population française (car le sujet était trop sérieux), soigneusement trié et dont, à la demande expresse des sondeurs, ne seront publiés ni le nombre, ni la composition (ce qui revient à peu près à dire : selon les méthodes habituelles).

 

Les plus attentifs auront noté que le total des intentions de vote dépasse largement 100 % : nous soupçonnons les cyclecaristes d'être décidément imprévisibles, volontiers facétieux et totalement incorrigibles.

 


Publié dans Humeur

Partager cet article

Repost 0

Ca démange, non ?

Publié le par lesdecoiffes.over-blog.com

 

La météo est bonne pour les prochains jours, en tous cas dans le Sud. On a bien roulé pendant les hivernales, on a été courageux(euses), on s'est bien gelés, on mérite ça.

 

Avec les premières odeurs de printemps, les premières pousses, le soleil un peu plus chaud et ces petites routes encore désertes, ça démange de sortir les voitures, non ?

 

Mais doucement alors, pour ne pas trop tirer encore sur la mécanique et profiter du tout, l'esprit et le pied légers.

 

30kmh

Amilcar CS 1923, 30 km/h à 1000 t/min en prise directe...

Publié dans Humeur

Partager cet article

Repost 0

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>